La couleur des règles et leur texture : guide pratique pour mieux comprendre son cycle

    Tijd om te lezen 13 min

    La couleur des règles, tout comme leur consistance, peut fournir des informations utiles sur la santé d’une femme ou d’une adolescente. Les menstruations et leurs caractéristiques varient d’une personne à l’autre mais peuvent également être différentes d’un mois à l’autre pour un même individu. Cet article (dont le résumé se trouve en fin de page) explique comment les changements de texture et de couleur des règles renseignent sur la santé menstruelle.

    Que disent la couleur de vos règles de votre santé menstruelle ?

    Une femme ou une ado peut observer des variations de couleur au niveau de ses règles. Ces différentes couleurs donnent des informations précieuses à propos de la santé menstruelle. Les saignements sont généralement de couleur rouge foncé à rouge vif; des teintes plus claires ou plus foncées peuvent indiquer divers problèmes de santé, mais pas toujours.

    Rouge vif

    Les saignements de couleur rouge vif indiquent que le sang est frais et que le flux est régulier, avec un débit assez rapide (il ne stagne pas longtemps dans le corps), ce qui fait que le sang n’a pas le temps de s’oxyder et donc de devenir plus foncé. On retrouve généralement cette teinte le jour où les menstruations sont les plus abondantes ; certaines personnes l’ont tout au long de la phase menstruelle de leur cycle mais, dans la plupart des cas, la teinte passe du rouge vif à une couleur plus foncée par la suite.


    Si vous avez des règles abondantes et rouge vif durant toute la durée de vos menstruations, il est possible que vous ayez une ménorragie et nous vous conseillons donc d’en parler à un professionnel de santé (médecin, gynécologue, etc.). Généralement, les personnes ayant des menstrues anormalement abondantes observent également des caillots sanguins assez importants car le sang coagule en raison du débit qui est trop important.


    La culotte menstruelle et le maillot de bain menstruel sont des protections périodiques saines, efficaces et confortables qui vous permettent de réaliser sereinement vos activités quotidiennes (piscine, sport…) pendant vos menstrues.

    Rouge foncé

    Une couleur plus foncée de vos menstruations peut être le signe d’un flux menstruel plus lent, ce qui signifie que le sang a plus eu le temps de s’oxyder avant d’être expulsé de votre corps. Cette teinte est très fréquente, notamment au lever, car le fait d’être rester en position allongée durant plusieurs heures a induit une stagnation du flux.


    Les menstrues peuvent être également de couleur rouge foncé pour d’autres raisons, notamment lors d’un début ou d’une fin de cycle (un débit plus lent du flux engendre davantage d’oxydation) ou lors de saignements post-partum, c’est-à-dire après un accouchement. 

    Marron ou noir

    Vous l’aurez compris : plus la couleur du sang est foncée et plus il est oxydé. On retrouve fréquemment cette couleur en début ou en fin de cycle, comme pour la teinte rouge foncé.


    Si vous êtes enceinte : des écoulements ou des pertes marrons peuvent être le signe d’une fausse couche ou d’une grossesse extra-utérine (en dehors de l’utérus). Si le saignement est abondant et que vous ressentez de fortes douleurs, il faut consulter rapidement un professionnel de santé. 

    Rose pâle

    Cette couleur indique généralement que la glaire cervicale (un liquide visqueux et transparent sécrété par le col de l’utérus sous l’action des oestrogènes) se mélange avec le flux menstruel, ce qui éclaircit la couleur de vos menstruations. Cela n’est pas problématique et peut notamment arriver les jours de flux léger, par exemple en début ou en fin de cycle.


    Les règles rose pâle peuvent néanmoins témoigner d’un souci de santé, tel que :

    • l’anémie (carence en fer) : le fer étant ce qui donne au sang sa couleur rouge, votre flux peut s’éclaircir et devenir rose ;

    • le spotting - de légères pertes en dehors des périodes de règles - qui peuvent être de différentes couleurs (rose pâle, rouge, marron…) en fonction de l’abondance du saignement. Le spotting n’est généralement pas grave, mais peut être le signe d’une problématique de santé (IST, SOPK, fibromes ou polypes, cancer du col de l’utérus, etc.) ;

    • un faible taux d’oestrogène.

    Si vous avez des règles de cette couleur, n’hésitez pas à consulter un médecin.

    Orange

    Comme pour les menstruations roses pâles, la couleur orangée peut indiquer un mélange de glaire cervicale et de flux menstruel, ce qui n’est pas problématique.


    Cependant, cela peut également indiquer une infection ou une infection sexuellement transmissible (IST). Il ne faut pas hésiter à consulter un médecin si vous avez également d’autres symptômes d’infection (démangeaisons vaginales, inconfort, odeur inhabituelle, etc.).

    Gris

    Ça paraît incroyable, mais il arrive que les règles soient grises. Et ça n’est pas une bonne nouvelle, car c’est généralement le signe d’une infection, comme la vaginite bactérienne. Si vos règles ont cette couleur, et/ou si vous avez d’autres signes d’infection (mauvaise odeur vaginale, sensation de brûlure en urinant, démangeaisons autour ou à l’intérieur du vagin…), il vous faut en parler à un professionnel de santé.


    Si vous êtes enceinte et que vous avez des pertes vaginales de cette couleur ainsi que des caillots sanguins ou de tissus, il est probable que vous fassiez une fausse couche, d’autant plus si vous avez d’autres symptômes typiques de cette dernière, comme des crampes et des douleurs dans le bas ventre. 

    Différentes couleurs de flux existent :

    1️⃣ rouge vif : sang frais, flux régulier, jours où les menstrues sont les plus abondantes ;

    2️⃣ rouge foncé : flux plus lent, fréquent en début ou fin de cycle ;

    3️⃣ marron ou noir : débit lent, fréquent en début ou fin de cycle ; en cas de grossesse, peut être un signe de fausse couche ou de grossesse extra-utérine ;

    4️⃣ rose pâle : glaire cervicale se mélangeant au flux ou anémie ou spotting ou faible taux d'œstrogènes ;

    5️⃣ orange : glaire cervicale se mélangeant au flux ou infection ou IST ; 

    6️⃣ gris : infection ou, en cas de grossesse, peut être un signe de fausse couche.

    Les différentes textures des règles

    Pour comprendre les menstruations, il est important de comprendre leur processus : l’hypophyse (dans le cerveau) produit des hormones qui favorisent l’ovulation et stimulent les ovaires pour créer d’autres hormones (les oestrogènes et la progestérone) qui, elles, stimulent l’utérus et les seins en vue d’une éventuelle fécondation. Lorsqu’il n’y a pas de fécondation, l’excès de muqueuse utérine (endomètre) s’écoule : ce sont les règles. Le premier jour des menstruations marque le début d’un nouveau cycle menstruel. 

    Couleur des règles

    Fluide

    En général, les règles fluides et liquides sont considérées comme normales et sont plutôt signe de bonne santé. Cependant, un flux excessivement abondant et difficile à gérer peut être le signe d’une ménorragie.

    Épais, visqueux ou gluant

    Les règles épaisses, visqueuses ou gluantes, souvent accompagnées de caillots de sang, peuvent indiquer un flux menstruel intense. Pour certaines femmes ou adolescentes, cela peut être normal, mais cela peut également être lié à des problématiques de santé telles que les fibromes utérins ou l’endométriose.

    Présence de morceaux

    Le flux menstruel n’étant pas uniquement composé de sang - il comprend également des fragments de paroi de l’endomètre, de l’eau, des sécrétions vaginales, etc. -, il est tout à fait possible d’y trouver des morceaux ou des filaments solides et visqueux, notamment sur les jours les plus abondants. Cela n’est a priori pas problématique, excepté s’il y en a vraiment beaucoup et/ou qu’ils sont accompagnés de douleurs intenses, ce qui pourrait indiquer que vous êtes atteinte d’endométriose.

    Présence de caillots sanguins

    Les caillots indiquent que le sang a coagulé car le débit menstruel était trop rapide : ils sont donc fréquents chez les personnes dont le flux est abondant voire hémorragique. Ces caillots peuvent mesurer seulement quelques millimètres ou, au contraire, faire 3 à 4 cm.


    Ils ne sont pas plus inquiétants que cela, sauf s’ils sont plus grands que 2,5cm (la taille d’une pièce de 50 centimes) ou qu’ils sont accompagnés de douleurs qui pourraient signifier la présence de kystes ou d’une maladie comme l’endométriose.

    Différentes textures de règles existent : 

    1️⃣ fluide : bonne santé ou ménorragie si excessivement abonant ; 

    2️⃣ épais, visqueux ou gluant : flux menstruel abondant qui peut ne pas être grave ou être le signe de problématiques de santé (fibromes utérins, etc.) ; 

    3️⃣ présence de morceaux : en cas de règles abondantes, non problématiques si non accompagnées de douleurs intenses ; 

    4️⃣ présence de caillots sanguins : flux abondant, normal si taille raisonnable et non accompagnés de douleurs. 

    Les variations de couleur et de texture des règles en fonction du cycle menstruel

    En fonction du moment de la phase menstruelle dans lequel une femme ou une ado se trouve, la couleur et la texture de ses règles peut varier. Ces changements peuvent également indiquer qu’un ovule a été fécondé. 

    Début du cycle

    Les pertes sont souvent plus claires ou plus foncées en début de cycle menstruel, et les saignements sont souvent légers.

    Milieu du cycle

    Les saignements deviennent en général plus abondants et leur couleur devient plus vive. Il est fréquent qu’à ce moment du cycle, on observe des caillots sanguins

    Fin du cycle

    Comme pour le début de cycle, les règles peuvent devenir plus claires ou foncées en fin de cycle, et les pertes sont en général plus légères

    Saignements d’implantation

    Au moment où un ovule fécondé est implanté dans l’ utérus, environ une semaine après l’ovulation, des saignements très légers (quelques gouttes) et de couleur rosâtre ou marron peuvent survenir. Ces saignements, appelés « saignements d’implantation » sont des signes très précoces de grossesse. 

    La texture et la couleur des règles ne sont souvent pas les mêmes en début, milieu ou fin de cycle. Les saignements sont en général plus important et de couleur plus vive en milieu de cycle. 

    Les autres facteurs qui peuvent modifier la couleur et la texture des règles

    D’autres paramètres peuvent également affecter l’apparence des menstrues : 

    Nervosité

    Le stress prolongé peut perturber les hormones du corps, ce qui peut entraîner des changements de couleur et de texture dans les règles. Des périodes de stress intense peuvent parfois entraîner des pertes plus légères ou plus fortes que d’habitude.

    Aliments

    Une alimentation déséquilibrée ou dépourvue de certains nutriments essentiels peut modifier les règles. Par exemple, un régime pauvre en fer peut entraîner des saignements plus légers et une couleur plus pâle qu’à l’accoutumée. En cas d’anorexie, on observe également fréquemment une absence de règles (aménorrhée).

    Exercice physique

    Un manque ou un excès d’exercice physique peut également modifier l’apparence des menstrues. Par exemple, il est fréquent d’observer des règles peu abondantes chez des athlètes de haut niveau, en raison de leur faible pourcentage de graisse corporelle.

    sport et  couleur des règles

    Médicaments

    Certains médicaments, tels que les contraceptifs, peuvent affecter la couleur et la texture des règles. Chez les personnes prenant, par exemple, la pilule en continu, il est fréquent d’observer un flux beaucoup plus léger tandis que celles qui portent un DIU (stérilet au cuivre), un flux beaucoup plus abondant.

    Situations médicales

    Les règles peuvent être affectées par des problématiques médicales telles que l’endométriose, les fibromes ou les polypes utérins, ce qui peut provoquer des saignements abondants, des douleurs menstruelles intenses et des changements au niveau de l’apparence des menstrues. 

    Hormones

    Les fluctuations hormonales normales tout au long du cycle menstruel, ainsi que des maladies hormonales telles que le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) peuvent également modifier l’aspect des menstrues. 

    Certains facteurs peuvent influencer l'aspect des règles : le stress, une alimentation déséquilibrée, l'excès ou le manque d'exercice physique, certains médicaments (notamment les contraceptifs), des situations médicales ou les hormones. 

    Des problématiques médicales peuvent affecter la couleur et la texture des règles

    Endométriose

    L’endométriose est une affection dans laquelle le tissu qui recouvre normalement l’utérus commence à se développer à l’extérieur de celui-ci, souvent sur les ovaires, les trompes de Fallope ou d’autres organes pelviens. Les règles pour les femmes atteintes d’endométriose peuvent être plus abondantes et plus douloureuses, parfois accompagnées de saignements foncés ou de caillots.

    Fibromes de l’utérus

    Les fibromes utérins sont des tumeurs qui se développent dans l’utérus et ne sont pas cancéreuses. Ils peuvent causer des règles plus abondantes et prolongées, ainsi que des saignements intermenstruels. La présence de fibromes peut également entraîner des caillots ou une texture plus granuleuse.

    Polypes dans l’utérus

    Les polypes utérins sont de petites excroissances bénignes qui se développent dans la paroi de l’utérus. Ils peuvent causer des saignements vaginaux anormaux, tels que des règles plus abondantes, des saignements intermenstruels et des règles de couleur plus foncée.

    Infections pelviennes

    Les saignements vaginaux anormaux, y compris des règles de couleur et de texture inhabituelles, peuvent être causés par des infections pelviennes telles que la vaginite, la cervicite ou la salpingite. Les douleurs abdominales et les symptômes tels que des pertes vaginales anormales peuvent également être liés aux infections pelviennes.

    Cancer du col ou de l’utérus

    Les cancers de l’utérus ou du col de l’utérus peuvent également altérer la couleur et la texture des règles, bien qu’ils soient moins fréquents. L’un des premiers symptômes de ces cancers peut être des saignements menstruels anormaux, et les règles peuvent être plus abondantes, plus foncées ou contenir des caillots. Le vaccin contre le cancer du col de l’utérus permet de prévenir cette affection. 

    Problèmes de coagulation du sang

    Des menstruations excessives et prolongées, caractérisées par la présence de sang noir ou de caillots, pourraient potentiellement indiquer la présence d’un problème de coagulation sanguine. Des maladies comme l’hémophilie ont la capacité d’interférer avec le mécanisme typique de la coagulation, entraînant ainsi un risque accru de saignement.


    Soyez à l’affût de certains indicateurs, comme les saignements menstruels qui s’étendent au-delà de 7 jours, la nécessité de changer de serviette ou de tampon toutes les 1 à 2 heures, les saignements qui saturent les vêtements, les caillots sanguins de la taille d’une pièce de monnaie de 50 centimes ou plus, la fatigue extrême, la pâleur, des difficultés respiratoires et des étourdissements.

    Des problématiques médicales, telles que l'endométrioses, les fibromes ou polypes utérins, les infections pelviennes, le cancer du col ou de l'utérus ainsi que les problèmes de coagulation peuvent affecter l'aspect des règles.

    FAQ

    Qu’en est-il de la couleur et de la texture des règles des adolescentes ?

    Les premières règles sont généralement marron et non rouge vif. En effet, elles sont souvent peu abondantes, ce qui fait que le sang à plus de temps pour s’oxyder car il met plus de temps à s’écouler. Au cours des premières années où l'on est menstruée, de nombreux paramètres, comme l’apparence des menstruations, peuvent varier : être plus ou moins abondantes, plus ou moins rapprochées, etc. 

    Quand s’inquiéter de la couleur des règles ?

    Si vos saignements sont orange ou gris, il est possible que vous ayez une infection vaginale, surtout si ces saignements de couleur inhabituelle sont accompagnés de symptômes infectieux typiques comme une odeur désagréable, des démangeaisons ou une sensation d’inconfort.


    Si vous avez des pertes grises avec des caillots, il est probable que vous ayez fait une fausse couche.


    Si vous avez ces symptômes, il vous faut rapidement consulter un professionnel de santé. 

    Quelles sont les différentes couleurs des règles ?

    Les règles peuvent être de plusieurs teintes : rose clair, orange, rouge vif, rouge foncé, marron ou gris. Certaines de ces couleurs ne sont pas signes de bonne santé, notamment les pertes grises. Généralement, les menstruations oscillent entre le rouge clair et le marron.

    En conclusion, surveiller ou comprendre les changements de couleur et de texture des règles sont crucial pour la santé des femmes. Les menstrues peuvent indiquer des problèmes sous-jacents ou des déséquilibres hormonaux. La surveillance de ces variations permet non seulement une détection précoce de problèmes potentiels, mais aussi une prise de décision éclairée quant aux mesures à prendre. 

    L'essentiel en quelques lignes

    Les couleurs de vos règles, s'étendant du rouge vif au noir, jouent un rôle clé dans le suivi de votre santé menstruelle

    Le rouge vif signifie généralement un flux sain, alors que le marron ou le noir peut indiquer une oxydation du sang, courante au début ou à la fin de votre cycle. Des couleurs moins courantes, comme le rose pâle ou le gris peuvent alerter sur des conditions spécifiques, telles que l'anémie ou les infections.


    La texture des règles varie également, de fluide à épaisse et visqueuse, chaque variation ayant son importance pour évaluer la santé menstruelle. La présence de caillots, par exemple, bien que souvent normale, peut nécessiter une consultation si elle s'accompagne de symptômes inhabituels.


    L'influence de facteurs variés — stress, régime alimentaire, activité physique, et problèmes de santé — sur ces aspects n'est pas à sous-estimer. Une surveillance éclairée de ces signes peut conduire à la détection précoce de soucis de santé, soulignant l'importance de rester attentif à ces messages de votre corps.